Romanée Conti 1935, Kaikô TAKESHI, 1973

518A0R2HGDLVoici un coup de cœur écrit il y a plus de 40 ans

Une nouvelle très courte  – à peine 100 pages… de l’un des plus grands écrivains japonais contemporains : Kaikô Takeshi

Un étonnant récit autour de la dégustation de ce  vin mythique. Un dimanche après-midi, à Tôkyo, deux hommes dégustent un Romanée-Conti 1935,  et entremêlent leurs souvenirs dans un un long texte, disons assez désordonné. Ils se  rappellent, entre autre, ce que fut, en Europe et au japon, l’année 1935, alors que « pendant ce temps, cette bouteille dormait… » dira-t-il !  Puis, l’ivresse du vin aidant, viennent les rêveries amoureuses …

Un livre empreint d’un érotisme fragile, d’une grande sensualité, où tous les plaisirs de la chair se mélangent … Je vous préviens, vous risquez l’ivresse  !!

Aujourd’hui, une bouteille de Romanée Conti 1935 vaut autour de 12 000 $, me dit-on ! Cher lecteur, adepte de grand crû, veuillez m’informer s’il y a méprise !

 Pour vous le procurer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s