La vie de bistrot

La vie de bistrotLe bistrot, une institution purement française qu’aucun pays n’a réussi à reproduire ou si peu, et qui fait sourire tous les touristes de passage. Un lieu mythique où l’on mange, boit mais surtout discute de tout et de rien … de la nouvelle du jour, de la température, des sports et de ce que l’auteur nomme joliment « les brèves du comptoir ».
En observateur attentif, il nous présente ce bistrot qui l’accueille depuis des lunes, rue de Grenelle à Paris. Et lorsqu’il demande au patron,  « Le Martignac, c’est un restaurant,  un café ou un bistrot? C’est un bistrot, Si tu veux, la prochaine fois, je t’expliquerai. Tu trouves peut-être que ça ressemble à un restaurant, mais c’est très différent. Il ne faut pas confondre … surtout pas ! » Ben voilà qui est dit !
Une lecture agréable, pleine de quotidienneté et de joie de vivre entourant les aléas de cette vie dédiée au public de passage.

Bistro

Un extrait pour donner la couleur 

Fréquenter un bistrot, c’est aussi fréquenter celles et ceux qui en font ce qu’ils sont : le patron ou la patronne et les serveurs. Un jour, j’ai fait la encontre d’un patron passionné de son étonnant bistrot, Je ne sais plus si c’est moi qui l’ai questionné ou lui qui m’a demandé de l’écouter, mais grâce à lui, j’ai compris qu’un bistrot n’est pas seulement un zinc, un percolateur, une tireuse à bière et des tables, mais d’abord un état d’esprit, celui qui le façonne à sa main. … mais j’ai également voulu raconter ce qu’est une journée au bistrot, du petit noir amer de l’aube jusqu’au dernier Côtes-du Rhône du soir… (page 11)

bistro3

bistro2Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture) :

Lieu de passage où l’on papote en mangeant un morceau ou en buvant un verre, lieu d’échange où l’on discute de sport, de politique ou de soi-même entre amis ou avec de parfaits inconnus, lieu de rencontre où s’ébauchent relations amoureuses et projets de tous ordres, havre de tranquillité, sas de décompression entre vie professionnelle et foyer : le bistrot est tout cela à la fois. Et parce qu’il y règne un état d’esprit entretenu au quotidien par le patron ou la patronne, il nous transforme en citoyen de comptoir accrochant au perroquet son statut social avec sa veste.
Voilà ce que nous raconte un patron passionné, Yves, parti gamin de sa bourgade auvergnate pour finir dans son propre bistrot parisien.

À propos de l’auteur : pierre boisard

Sociologue Pierre Boisard est un observateur attentif du monde du travail et des choses de la table. Il a écrit notamment, en 2007, Le Camembert, mythe français.

Titre : La vie de bistrot
Auteur : Pierre Boisard
Éditeur : PUF
Date de parution : février 2016

Pour vous le procurer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s