Saveurs vagabondes, une année dans le monde

Le Goût des voyages

900539-gfDes voyages, des aventures, beaucoup de cuisine, l’ensemble ponctué de références littéraires, Saveurs vagabondes de Frances Mayes est une délicieuse lecture d’été.

Le premier ouvrage de l’auteure: Sous le soleil de Toscane nous transporte dans les aléas des travaux de rénovation d’une villa en Toscane. Nous y rencontrons de croyants voisins à l’ombre d’un cyprès, y achetons quelques aubergines, courgettes et tomates à la vieille épicière, préparons un diner avec ces aliments simples goûtant le ciel, puis Frances Mayes nous invite à sa table dressée de vaisselles dépareillées à l’ombre d’un olivier. Une lecture qui fait goûter la Toscane et la joie des travaux.

Saveurs vagabondes nous emmène plus loin encore, le couple nanti profite de ce pied à terre situé au cœur de l’Europe pour partir à la découverte des pays voisins.
Janvier commence en Andalousie le pays des orangers, ses soirées chaleureuses, ses bars à tapas, ses vignes et sa musique.
Mars on part au Portugal sur la route des explorateurs, de Lisbonne et ses azulejos, de l’Alentejo et son terroir frugal. On mange de traqueria en traqueria et on comprend que la gastronomie portugaise à beaucoup à offrir.Saveurs vagabondes
On se fraye ensuite un chemin dans les rues de Naples, un espresso et une pointe de pizza sur le pouce et direction la Médina de Fez au Maroc où l’on rentre dans l’intimité des rues médiévales de ses persiennes et vitraux colorés, de ses odeurs et de ses secrets. Carottes au cumin, poivrons grillés, olives au citron confit et couscous traditionnel, on salive.
colette saveurs vagabondesDépart pour le terroir riche de la Bourgogne sur les pas de l’écrivaine Colette, cuisine française, bouteilles de bons crus et quête de fines herbes sur fond de littérature.
Juillet sera au jardin dans les îles Britanniques, souper de pâté de porc en croûte, cake au thé et à la cannelle ou bien un roulé à la confiture en dessert. Une toile de campagne anglaise qui évoque le paradis.
Fatigué? Va pour une croisière dans les îles grecques: Corfou, Crête, Volos, Pirée etc… en quête du bleu pur et de la cuisine méditerranéenne.

500 pages où Frances Mayes fait voyager nos sens grâce à son écriture sensuelle. Un des livres les plus gourmand que j’ai lu.
Une lecture évasion, une carte postale de saveurs et un très bon guide de voyage.

Un extrait pour donner la couleur

Les odeurs du pain qui cuit, des pavés mouillés, du poisson frit dans les boutiques de rues. Arômes de coriandre, de menthe, de gros ragoûts et de porc rôti qui filtrent aux portes des petits restaurants de quartier – les tascas. Le plat du jour – prato do dia – est affiché sur la vitrine, et nous choisissons une tasca aux tables pleines, où tout le monde s’assoit avec tout le monde. En attendant ma commande, j’admire le gâteau aux noix nappé de caramel qu’on apporte au voisin. Il s’en aperçoit, s’empare de ma fourchette et me la rend avec une bonne bouchée de son gâteau. (p148)

pain portugal saveurs vagabondes

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture):
«De la fenêtre de mon bureau, je vois la baie de San Francisco – terrain bleu encadré de tribunes d’eucalyptus. J’imagine que le vent a traversé l’Asie, survolé Hawaii, apportant avec lui – si j’avais l’odorat assez puissant – le parfum des frangipaniers. Le soleil fait une sortie grandiose à l’ouest, dans un ciel marbré de lavande et de rose. La baie engloutit l’océan ! Avec l’élan d’un tremblement de terre, une certitude sauvage point entre mes tempes. Il est temps. De partir. Temps. De partir. Et c’est tout.»
Frances Mayes s’accorde une année de vagabondages pour découvrir le métissage des cultures en Andalousie, la cuisine du Portugal, les jardins à l’anglaise, effectuer un pèlerinage littéraire dans le pays de Colette en Bourgogne, errer au hasard des ruelles de Fez. Partout elle s’immerge, se mêle, flâne au marché, pousse les portes des cuisines de restaurant, entraînant le lecteur avec elle. Elle met ses pas dans ceux d’Homère, se repose de la mer Égée à l’ombre des oliviers en Crète, mais c’est à Mantoue qu’elle rêve de s’installer, en attendant que l’appel de la route la reprenne. Le livre savoureux d’une épicurienne.

À propos de l’auteure: francesmayes
Frances Mayes est une écrivain, professeur d’université, poétesse, essayiste américaine qui partage sa vie entre Hillsborough et Cortone.

Titre: Saveurs vagabondes, une année dans le monde
Auteur: Frances Mayes
Éditeur: Folio
Date de parution: 2008
Traduit de l’américain par Jean Luc Piningre

Pour vous le procurer

Publicités

La Cucina

Où l’art culinaire et l’art amoureux  se retrouvent !

cucinaUn classique qu’il faut prendre le temps de savourer ! L’action de déroule en Sicile … inutile d’insister sur le fait que l’ombre de la Mafia est omniprésente à travers ce récit.

Après la mort de son premier amour, Rosa Fiore quitte son petit village ou vivent ses frères, eux-mêmes, un peu mafieux pour s’installer à Palermo où, pendant 25 ans, elle mènera une vie plutôt solitaire et triste. Son seul loisir sera la cuisine. « Certaines se retirent au couvent…Moi, je me retirais dans ma cuisine ».

Jusqu’au jour où le bonheur entre dans sa vie … un étranger aux manières exquises qu’elle appellera l’Inglese. Et voilà que la nature ardente de la femme gourmande se réveille … La gastronomie ouvrira les portes du plaisir. Et la vie de Rosa se racontera en 4 saisons autour des plaisirs de la chair et de la chère !

Le lecteur pénètre dans cette intimité presque impudique, mais toujours délectable ! Les 2 amoureux découvrent d’autres façons  le manger – d’ailleurs elle dira « je ne mangerai plus jamais de spaghettis dans une assiette »… À vous d’imaginer la suite…  !! On rit de ses mésaventures et surtout  – on se délecte de ses aventures !87d01818cba5d404ff56a85c42c4319a

En prime, ce livre est farci de recettes siciliennes qu’on aura plaisir à reproduire !
Ce texte fait plus qu’ouvrir l’appétit – c’est d’ailleurs surprenant qu’il n’ait pas été adapté pour l’écran. Ou peut-être l’a-t-il été et je l’ignore … !

Un extrait pour donner la couleur

Pour avoir des produits que les ménagères n’avaient pas encore tripotés, il fallait à tout prix arriver au marché de bonne heure, avant d’aller au travail. J’aimais ces visites quotidiennes qui m’offraient un choix immense de fruits et de légumes joliment présentés. Les parfums des petits, pois, de la menthe, du basilic mêlés aux odeurs de la viande crue pendue aux crochets des bouchers, me rappelaient mon enfance et mon adolescence à la ferme. (page 94)

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)

Sexe et gastronomie, passion et désillusion, le tout saupoudré de mafia sicilienne : tels sont les ingrédients du premier roman sensuel et envoûtant de Lily Prior. Chant d’amour pour l’Italie, La Cucina est une célébration de la vie. Un roman irrésistible de parodie et de satire farci d’images captivantes, de couleurs, d’odeurs et de saveurs intenses. Toutes les splendeurs d’une Sicile magique et troublante.

À propos de l’auteure: lily_prior1

Lily Prior réside à Londres. Elle aime l’Italie, ce pays qui l’a inspiré notamment pour son premier roman, La Cucina, publié chez Grasset en 2002, traduit dans plusieurs langues, de même que pour la Cucina Secunda.

Titre : La Cucina
Auteur : Lily Prior
Éditeur : Livre de poche
Date de parution : 2007
Traduction de l’anglais par Marie-France Girod

Pour vous le procurer

Mes aventures sur les routes du vin

Un livre d’aventures vraies et drôlement sympathiques !

3025-300x300C’est le grand voyage à travers les vignobles français de Kermit Lynch, un réputé négociant et caviste californien, qui, pendant une trentaine d’années, a pris la route des vins de France.  Il a fait la connaissance évidemment de personnages truculents – car ne dit-on pas que c’est le vigneron qui fait le vin !

Il s’est attardé à connaître et à approfondir l’essence de ces gens de passion. Petit à petit, il s’imprégnera de la culture du vin, de la passion du vigneron et évidemment de la cuisine paysanne familiale ! On imagine l’échange savoureux entre ces deux mondes si différents : l’Américain curieux qui tente de saisir l‘essence du vigneron français, particulièrement au cours de ses  premiers voyages, alors qu’il maîtrise à peine la langue française.

Avec  son humour et son franc-parler, avec la curiosité qui l’habite, il se questionne sur différents sujets pertinents pour tout amateur de bon vin, notamment:
– sur le travail des abeilles en ce qui concerne le transfert des qualités aromatiques d’un vignoble à l’autre ;
– sur le voyage et la qualité du vin qui traverse l’Atlantique dans d’immenses conteneurs métalliques ;
– et sur les légendes mythiques entourant certains grands vignobles français.

vignoble_champenois_1296601921

Un extrait pour donner la couleur

« Autrefois, mais il n’y a pas encore si longtemps, les négociants goûtaient le vin mis en vente à la propriété. S’il était bon, ils le prenaient ; sinon ils le laissaient. Maintenant il y a une analyse qui dit : tant et tant d’acidité fixe et volatile, la malolactique est terminée ou non. C’est comme ça qu’ils achètent désormais. Ce n’est plus basé sur le goût et c’est bien triste. Nous avons trop tendance à nous fier à la science, là où auparavant on accordait de l’importance aux choses naturelles. Ce qui est sûr, c’est que les anciens n’étaient pas stupides, et s’ils ont établi une tradition, elle était fondée sur leur expérience. Ils essayaient d’éliminer les facteurs défavorables et d’essayer de garder ce qui marchait le mieux. »

vignoble08

 

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)

Chaque année depuis plus de trente ans, Kermit Lynch sillonne le vignoble français. Caviste et distributeur californien réputé, amoureux fervent de nos terroirs et farouche défenseur de la qualité, il nous entraîne dans ses aventures avec tout son humour et son franc-parler, qu’il s’agisse de déguster de grands vins ou de faire la connaissance de truculents personnages.
« Les Français vont découvrir avec fascination cet homme qui a manifesté tant de curiosité et d’érudition vis-à-vis d’une de leurs principales sources de gloire… Lisez ce livre et vous vous aimerez davantage ! »(Jim Harrison)

À propos de l’auteur:
imgKermitLynchPictCaviste et distributeur californien, Kermit Lynch se rend très régulièrement en France pour s’approvisionner directement dans le vignoble.

 

Titre : Mes aventures sur les routes du vin
Auteur : Kermit Lynch
Éditeur : Petite bibliothèque Payot – Voyageurs
Date de parution : 1988
Préface de Jim Harrisson
Traduction de l’anglais par Trudy Bolter

Pour vous le procurer

Charlie et la Chocolaterie, Roald DAHL, Folio junior

Un classique parmi les classiques – Pour enfant de 9 à 13 ans

cvt_Charlie-et-la-Chocolaterie_2549Depuis près de 50 ans, plus de 20 M de livres vendus et deux adaptations cinématographiques dont le dernier, très joyeux, réalisé par Tim Burton et mettant en vedette Johnny Depp dans le personnage de Willy Wonka.

L’histoire est délicieuse ! Les aventures du jeune Charlie, enfant pauvre, qui demeurant près de la plus grosse chocolaterie au monde, ne peut y avoir accès qu’une fois l’an, faute d’argent pour se procurer les savoureuses sucreries qui font l’envie de tous les enfants du village. Lire la suite