Faire campagne

Joies et désillusions du renouveau agricole au Québec

La bédéreportage Faire campagne est un de ces ouvrages pertinents sur la réalité du milieu agricole québécois parus depuis les trois dernières années, avec le livre La ferme impossible de Dominic Lamontage (que de bon sens !) et le film La ferme et son état de Marc Séguin.

Dans Faire campagne, Rémy Bourdillon mène l’enquête pour nous amener à mieux comprendre les différents acteurs et actrices qui participent au renouveau du monde rural du Québec et tout n’est pas noir ou blanc.

Les témoignages recueillis nous éclairent sur la nécessité de faire bouger les lignes afin de permettre à une relève agricole de pratiquer une agriculture artisanale proche des consommateurs et soucieuse des enjeux climatiques.

Illustrant ouvrage ! saviez-vous que l’UPA est le seul syndicat habilité au Québec à représenter les intérêts des agriculteurs et agricultrices en culture biologique et en culture conventionnelle ? Ou ceux des artisan.e.s maraîcher.e.s et les grosses industries agro-alimentaires ?
Ne sommes-nous pas devant un non-sens tellement les enjeux, les valeurs et les intérêts des deux modes de production  divergent ?
Ou encore, que penser du fait qu’il soit encore illégal d’élever plus de 100 poulets par an, alors qu’il y a une forte demande des consommateurs présentement pour des œufs et des poulets fermiers élevés au grand air et dans le souci du bien-être animal.

Toutefois, il ressort de ces portraits un point commun, une volonté collective dépassant celle des individualités, d’offrir aux Québécois et Québécoises des produits frais, sains et locaux.  Aussi, ces entrepreneur.e.s à la différence des grosses industries productivistes participent à l’essor d’un tourisme gourmand en créant du sens, un lien à la nature et au territoire à une époque où nos sociétés s’urbanisent de plus en plus. Ils et elles participent au développement économique et social du Québec tout en retenant sa jeunesse.

Un ouvrage à étudier et à partager à tous ceux et celles qui croient que chaque projet souhaitant offrir le meilleur du territoire tout en le préservant a sa place au Québec.

Vive les fermes artisanales, vive les poules libres !


Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)
Le monde rural est en plein essor au Québec. Une nouvelle génération d’agriculteurs tente de développer de meilleures manières de produire nos aliments. Grâce à ces jeunes familles qui délaissent la ville pour la campagne, nous voyons fleurir des fruits et légumes oubliés, des fromages locaux et des viandes et charcuteries diversifiées. Mais comment survivre dans un système taillé pour l’agriculture industrielle? Comment garder la foi malgré l’intransigeance des règles?

Ce projet de bédéreportage repose sur une enquête journalistique au long cours. Veillant à tendre le micro à tous les acteurs en présence, Rémy Bourdillon a suivi pendant un an le combat quotidien d’une dizaine d’agriculteurs aux prises avec le seul et unique syndicat en place, l’Union des producteurs agricoles. À travers ces femmes et ces hommes, cette bande dessinée fait la lumière sur une situation unique à l’échelle mondiale.

À propos de l’auteur:
Rémy Bourdillon est un journaliste indépendant qui vit à Pointe-Saint-Charles depuis 2013. Il s’intéresse aux questions environnementales, aux mobilisations citoyennes et à d’autres thèmes plus légers comme le voyage.

Titre : Faire campagne. Joies et désillusions du renouveau agricole au Québec
Auteurs : Rémy Bourdillon + Pierre-Yves Cezard
Éditeur : ATELIER 10 + La Pastèque
Date de parution : 2018

                                                                          Pour vous le procurer

Publicités

Un grand Bourgogne oublié

Une bouteille mystère, une enquête en Bourgogne

Un grand bourgogne oubliéEmmanuel Guillot, installé à Cruzelle est un pionnier du vin bio, il prend vie dans cette aventure grâce au coup de crayon de Boris Guilloteau et nous amène en Bourgogne à la rencontre du vin, de son terroir, de ses personnages emblématiques – ces vieux – ces jeunes, qui n’ont qu’une passion, continuer à faire vivre l’héritage de leur aïeux dans le respect de leur savoir-faire.

La BD commence comme on les aime par une soirée entre amis. Les comparses dégustent un lot de vieilles bouteilles de vin retrouvées à la cave, poussiéreuses et sans étiquettes . Elle sont sans éclat pour la plupart, sauf une… Manu est en train de déguster son Paradis ! Un vin extraordinaire mais d’origine inconnue, il n’a seulement qu’un indice, une date, 1959 …
De là débute sa quête, son obsession, au détriment beaucoup de sa vie de famille, découvrir son origine. Car Manu, comme son père avant lui, veut faire un grand vin, sur une parcelle en particulier: La Mollepierre, qu’il convoite depuis longtemps mais qui appartient à un vieil ennemi de la famille. Deuxième intrigue … Est ce que Manu va réussir à acheter au vieux bougre de voisin la parcelle tant désirée ?!

Très vite prise dans la BD, refusant même de la poser quand l’heure de partir de la librairie était arrivée, j’avais hâte de découvrir comment se termine l’histoire, mais pas seulement.
Car on part aussi en voyage à travers le vignoble français, on apprend beaucoup sur le monde du vin, on rencontre des personnages hauts en couleurs, on met nos sens en éveil, on partage de belles valeurs. Une lecture détente et captivante.

Slider_UGBO

Un extrait pour donner la couleur

«Manu ?! Qu’est ce que tu fais là à cette heure où le bourgeois dort encore, t’es bourré?
-Bruno, je ne suis pas bourré, je sors du Paradis !
-Nom de … T’as bu quoi ?! Dis moi tout !
-Un 1959, mais je ne sais pas quoi et vinifié par je ne sais pas qui…
-Allez… Tu vas me raconter ça avec une bonne Côte-Rôtie.
-Il est cinq heures du mat’ Bruno !
-Ah ouais t’as raison, c’est un peu tôt quand même … On va prendre un petit Morgon plutôt. J’ai un vigneron à te faire découvrir. (p19)»

Quelques note de l’éditeur (4e de couverture):

Propriétaire d’un domaine, Manu a une obsession, comme son père avant lui : faire un grand vin. C’est pour ça qu’il loue la parcelle du clos de la Molle Pierre, convaincu qu’un grand terroir a été oublié sur cette hauteur de Cruzille, dans le Mâconnais. Aujourd’hui, le rêve de Manu prend forme, le clos est à vendre.
C’est alors qu’un ami de Manu trouve un lot de bouteilles anciennes sans étiquette, hormis une belle inconnue née en 1959. À la dégustation, l’émotion de Manu est énorme. C’est le plus grand vin qu’il ait jamais bu. Manu a une évidence qui vire à l’obsession : il doit retrouver ce qu’était cette bouteille !
C’est avec les pieds de vigne qui ont permis ce prodige qu’il veut replanter la Molle Pierre, en l’honneur de son père disparu. Commence alors plus qu’une enquête, une quête vitale…

A propos des auteurs:

525Emmanuel Guillot est propriétaire du domaine Guillot-Broux à Cruzille, berceau de l’agriculture biologique en Bourgogne. En 1954, les grands-parents de Manu créaient le premier domaine viticole biologique de Bourgogne. Par philosophie et suite à des rencontres, ils se lancèrent seuls dans l’aventure des vins biologiques et des vins nature.

herve-richez-grand-bourgogne-oublie-lossature-L-DStE2mHervé Richez est né dans le Nord en 1967. Il travaille pendant 12 ans comme cadre bancaire avant de se consacrer totalement à l’écriture en 2004. Son premier album, Buzzi, une série jeunesse réalisée avec Eric Miller sort en 1997. En 2002, Sam Lawry marque sa première collaboration avec Mig. Suivra Le Ménager, sa deuxième série réaliste avec Mig. Depuis, il alterne entre scénarios réalistes (Groom Lake) et séries humoristiques (Les Fondus, Mafia Tuno, Les Poulets du Kentucky…).

indexBoris Guilloteau est né le 15 juillet 1974 à Tours. Il dessine déjà dans sa tendre enfance et remporte, dès l’âge de 18 ans, un concours de BD au festival de Poitiers. Puis, après le lycée, il entre aux Beaux-Arts de Cherbourg, aux Beaux-Arts d’Angoulême et effectue un stage de dessin animé au CNBDI. Lorsqu’il quitte l’école en 2002, Boris Guilloteau a déjà le projet de se lancer dans la bande dessinée. Son 1er album sort en 2003 chez Soleil et s’intitule Le Petit Bûcheron. Puis il signe La Fontaine aux fables et Jane des dragons chez Delcourt. Il sort en septembre 2014 Un grand bourgogne oublié chez Grand Angle.

Titre: Un grand Bourgogne oublié
Auteurs: Manu Guillot, Hervé Richez, Boris Guilloteau
Éditeur: Grand Angle
Date de parution: 2014

Pour vous le procurer