Sept petites douceurs

Tout en sachant que l’impudeur est payante en littérature, dans ce cas-ci, nous recommandons au lecteur chaste de s’abstenir !

Rarement dans notre sélection, livre n’aura évoqué autant la jouissance du corps mâle associé à quelques délicieuses dolce !
En effet c’est le corps de l’homme qui exulte à travers Sept petites douceurs, et surprenamment, y  est associé une recette gourmande notamment de Fondue de chocolat : cassez cent cinquante grammes de chocolat noir en petits morceaux et faites-les fondre sur un plateau de cuisson garni de papier sulfurisé…  Ses références amoureuses plaisent, celles de Gertrude Stein et Alice Toklas, de Picasso et ses femmes, de Socrate en attente du banquet d’Agathon. Et, dira-t-il, « chaque repas doit être un événement », et croyez-moi, plus on avance dans la lecture plus on y croit.

 

Un extrait pour donner la couleur

Hier soir, après le retour de mon amant chez sa maîtresse, pour oublier cet amour qu’il me donne comme cet amour que je lui donne encore, je me suis consolé en me préparant un gâteau au chocolat et à la noix de coco, glacé au rhum. L’appartement était tranquille, les voisins du dessus n’étaient pas rentrés du travail, les enfants d’à côté, du cinéma. La rage, la peur pouvaient se déchaîner, se décharger de tout le tapage qu’elles font habituellement dans mon esprit, comme les ténèbres au-dessus de l’abîme. Car n’est-ce pas la solitude du chaos qui a poussé Dieu à la création ?

 

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture) :
Londres. Un homme raconte sa relation amoureuse et érotique avec un homme marié.
Pour retenir son amant, pour s’assurer qu’il reviendra, il lui prépare cookies et gâteaux. Le narrateur n’hésite pas à en donner les recettes afin de renforcer la sensualité de la relation. Sept recettes de petites douceurs parsèment donc le roman. Il s’organise ainsi une narration où se mêlent homo-érotisme et sensualité, les cookies et les gâteaux sortant tout juste du four quand l’amant arrive. Entre scènes à l’érotisme cru et recettes de petites douceurs gourmandes, la relation amoureuse évolue dans toutes ses composantes passionnelles. Sept petites douceurs est une ode à l’amour, à l’harmonie des corps, à la relation de l’homme avec la beauté et l’art, et aussi à l’exil.

À propos de l’auteur :
Shaun Levin est né en 1963 en Afrique du Sud. Il a passé de nombreuses années en Israël et vit à Londres depuis 1995. Dans son œuvre, il aborde les thèmes de l’immigration et des expériences traumatiques ainsi que la question de l’identité, en particulier à travers la sexualité. Seven Sweet Things, est paru en 2003.

Titre : Sept petites douceurs
Auteur: Shaun Levin
Éditeur : L’antilope
Date de parution : 2019
Traduit de l’Anglais : Etienne Gomez – Seven Sweet Things

Publicités

La dynastie des Chevallier

 Les petits plaisirs se démocratisent !

L’auteure, Emmanuelle Friedmann est historienne et se passionne pour l’histoire sociale, dont la saga d’une famille de chocolatiers, Les Chevallier à la fin du 19e siècle menant à la naissance d’un produit, le chocolat.

Apprenti chez un apothicaire, Victor, le premier de la dynastie expérimente des médicaments à partir de la fève de cacao, utilisée que pour ses vertus thérapeutiques. En secret, il apprécie le goût suave de cette fève. Afin de partager son plaisir, il entreprend la fabrication de petites plaquettes de morceaux détachables – ça vous dit quelques chose n’est-ce pas !! Pour satisfaire à la demande, il décide de construire une fabrique de chocolat. Et tout autour, il créé une cité ouvrière permettant aux familles de vivre décemment en mettant à leur disposition des maisons individuelles à bas prix. Puis il installe une école gratuite et obligatoire jusqu’à l’âge de 12 ans.
Même si les personnages de la famille Chevallier sont un produit de l’imaginaire de l’auteure, ils nous permettent de vivre l’ensemble des événements marquants de ce siècle, notamment la Révolution industrielle, le développement du chemin de fer, l’apparition de l’automobile, l’exposition universelle de Paris en 1900. On traverse la première grande guerre menant à la mobilisation de tous les hommes remplacés par les femmes comme ouvrières à la Chocolaterie. On assiste également à la naissance de la publicité et en finale, le krack boursier alors que l’expansion de l’entreprise commence  à prendre forme en 1929, du côté de l’Amérique.

chocolat_lindt_1889

Non seulement l’auteure nous raconte les débuts de l’industrialisation du chocolat, mais également les innovations pour déguster le cacao… D’ailleurs en exergue, on y trouve quelques recettes dont La pintade au cacao que je me promets bien d’essayer.

Un extrait pour donner la couleur :

Un matin, alors que le petit déjeuner était servi dans la salle à manger, Jackie, troublé par la vue de Madeleine qui venait de lui apporter son bol de lait chaud, laissa tomber un morceau de chocolat dans le fond de son bol.
Le temps qu’il attrape sa cuillère pour le récupérer, le chocolat avait partiellement fondu. Il saisit le morceau de chocolat et l’étala sur une tranche de pain qui était dans son assiette. Louis qui n’avait rien vu du manège de son fils, eut soudain les narines chatouillées par un parfum de chocolat. «Grand-père, c’est délicieux le chocolat tartiné. Goûtez! Il faut que nous en fabriquions ! » (p. 116)

N-2174-befrImg1

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture) :

Rythmée par les innovations des pionniers du chocolat. De la Commune au krach boursier de 1929, une saga familiale gourmande, trépidante, pleine de passions et de déchirements, portée par le souffle de la grande Histoire

À propos de l’auteur : FRIEDMANN Emmanuelle

Titulaire d’un diplôme en histoire économique et sociale, Emmanuelle Friedmann est journaliste et auteure de plusieurs livres. Elle réside à Paris.

 

Titre : La dynastie des Chevallier
Auteur : Emmanuelle FRIEDMANN
Éditeur : Calmann-Lévy
Date de parution : 2013

Pour vous le procurer

Des pêches pour monsieur le Curé

0110-300x454J’ai tellement aimé CHOCOLAT, ce best-seller paru en 1999, voici la suite ! Difficile d’avancer dans la lecture Des pêches … sans revoir ces amoureux et tous ces personnages vivant dans ce hameau du sud-ouest français, immortalisé au cinéma par le couple Juliette Binoche / Johnny Depp.

Donc 8 ans se sont écoulés, voilà que Vianne, cette bombe chocolatière reçoit une missive, signée de feue sa vieille amie Armande lui indiquant que rien ne va plus dans son petit village d’adoption.

Le conflit entre l’homme en noir – le curé Reynaud, l’ennemi de Vianne de l’époque, et la femme en noir, Inès Bencharki, sous son sombre niqab qui recouvre l’entièreté de son corps – résume cette tension entre la communauté catholique et la nouvelle communauté musulmane, récemment installée aux Marauds.

Les nouveaux arrivants, responsables de ce bouleversement dans la petite communauté, transportent avec eux leurs histoires, leurs secrets et leurs angoisses … Inès, cette musulmane qui semble avoir envoûté toutes les femmes du village, de même que l’obsédante présence de Karim le charmeur maladif connaîtront un dénouement inattendu !

La convivialité autour de la nourriture

De nouveau, tout est prétexte à se laisser envoûter par les douceurs cuisinées par Vianne. «Offrir de la nourriture revenait à tendre une main amicale. L’accepter, c’était être adopté par la plus recluse des communautés.»

620--auto--uploads-2012-08-peach

 

Des interrogations : Est-ce si important de présenter Anouk la fille ado de Vianne  accro de son téléphone et de Facebook et le nouveau curé qui présente ses sermons sur PowerPoint … un peu plus d’amour entre Roux et Vianne m’aurait plu – son arrivée discrète au village, par voie d’eau-comme il se doit est trop rapidement esquinté …

À lire pour l’histoire très contemporaine de l’intégration des communautés et de leur arrivée massive dans différentes régions, de même que pour cette chocolatière qui provoque une kyrielle d’émotions extrêmes chez les villageois qui auront à confronter son énergie.

Un extrait pour donner la couleur :

Impossible de ne pas ajouter la fameuse recette de Confitures de pêches

« Nous n’allons pas les cuire aujourd’hui. On va les laisser macérer toute la nuit. Un kilo de sucre pour la même quantité de fruits, sans compter les feuilles et les noyaux, bien sûr. On les coupe en tranches dans une casserole de cuivre. Le cuivre c’est ce qu’il y a de mieux pour la cuisine parce qu’il chauffe plus vite. On ajoute le sucre. (…) Ensuite on ajoute la cannelle, ai-je annoncé. En bâtons cassés en deux, pas en poudre. Deux ou trois devraient suffire…» On recouvre la marmite d’un chiffon et on l’oublie pour la nuit.
Demain matin, on allumera la cuisinière et on remuera jusqu’à ce que la confiture commence à bouillir. Il ne faudra pas la laisser plus de quatre minutes à ébullition. On la mettra dans des pots pour l’hiver prochain. »
Elle m’a jeté un coup d’œil rapide. « L’hiver ? – Bien sûr, je ne serai plus là, ai-je déclaré. Mais la confiture est meilleure en hiver. Lorsque les nuits sont longues et que l’air est gelé, ouvrir l’un de ces ports c’est faire renaître le soleil… !»

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)
Lorsque Vianne Rocher reçoit une lettre d’outre-tombe, elle n’a d’autre choix que de suivre le vent qui la ramène à Lansquenet, petit village du sud-ouest de la France où elle avait ouvert une chocolaterie, huit ans plus tôt. Vianne n’est pourtant pas préparée à ce qu’elle va découvrir : des femmes voilées de noir, le parfum des épices et du thé à la menthe… De nouveaux arrivants ont apporté leur part de changement dans la communauté où les traditions ont toujours occupé une place importante.

Joanne-Harris-c-Kyte-PhotographysmallÀ propos de l’auteur :
Née à Barnsley en 1964 d’une mère française et d’un père anglais, Joanne Harris est l’auteur de huit romans à succès dont Chocolat, Les cinq quartiers de l’orange, Vin de bohème et Le Rocher de Montmartre. « La créativité et la rigidité ne font pas bon ménage », dira Madame Harris lors d’une séance de signature à la Librairie Gourmande le dimanche 13 novembre 2013. J’abonde !

Titre : Des pêches pour monsieur le Curé
Auteur : Joanne HARRIS
Éditeur : Hurtubise, 2013
Éditeur : Folio 2014
Traduction de l’anglais par Gaëlle Rey

Pour vous le procurer

Charlie et la Chocolaterie, Roald DAHL, Folio junior

Un classique parmi les classiques – Pour enfant de 9 à 13 ans

cvt_Charlie-et-la-Chocolaterie_2549Depuis près de 50 ans, plus de 20 M de livres vendus et deux adaptations cinématographiques dont le dernier, très joyeux, réalisé par Tim Burton et mettant en vedette Johnny Depp dans le personnage de Willy Wonka.

L’histoire est délicieuse ! Les aventures du jeune Charlie, enfant pauvre, qui demeurant près de la plus grosse chocolaterie au monde, ne peut y avoir accès qu’une fois l’an, faute d’argent pour se procurer les savoureuses sucreries qui font l’envie de tous les enfants du village. Lire la suite

La Mafia du chocolat, Gabrielle ZEVIN, Éd. Albin Michel, 2012 (13 ANS ET +)

9782226242709mLes ados adorent se perdre dans des histoires rocambolesques …
En voici une qui se passe à New-York, en 2083, où la prohibition est omniprésente ! Cette fois-ci, ce n’est pas l’alcool mais le café qui est illégal et le chocolat qui est interdit ! Lire la suite