Planète Lili

« Je m’appelle Lili, j’habite la Petite-Italie, le quartier le plus savoureux de Montréal […] »
Planète Lili - Nicole Moreau, Geneviève Després

Lili c’est un petit bout de fillette qui vit, rêve et joue dans son petit monde qui se situe dans la Petite Italie.
Elle nous raconte sa famille, ses amitiés, son été. Coup de Cœur pour Pépé son grand-père, artiste aux belles pensées, Mamie Biscotti gourmande de souvenirs, son chien Grelot et sa Tatie Tam-Tam qui est amoureuse de son Djembé.
Des petits textes poétiques, magnifiquement illustrés par Geneviève Després, qui dessine aussi le portrait d’un quartier: On y reconnaît l’épicerie Milano, le parc Dante, les ruelles et les duplex si typiques à ce quartier montréalais. Chaque personnage est touchant et nous rappelle un proche ou une personne déjà croisée au coin d’une rue.

Un petit livre pour toute la famille, à offrir, à exposer, à garder dans son sac pour une dose d’optimisme pour garder l’idée d’aller à la chasse aux arcs-en-ciel.
Un ouvrage jeunesse doux doux doux qui sent bon une journée d’été quand les enfants jouent dans la ruelle.  PlaneteLili_3-889x550

Un extrait pour donner la couleur

Tarzan, Tacot et Titigre sont nés sur mon oreiller. C’était la nuit. La nuit du jour le plus chaud de l’été. Toutes les étoiles étaient réveillées […]

PlaneteLili_5-471x550

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture) :

Le bonheur se cache dans les petits détails. Pour le trouver, il faut savoir lire… ou lilire. Lire dans les yeux des gens, lire entre les lignes et décoder les signes. Sur la planète de Lili, sourires, clins d’œil et taquineries font tous les jours partie de la vie et le monde est tout sauf gris. En plein cœur de la Petite Italie, Lili joue, rêve, rit et observe le monde dans lequel elle vit (amis, smala, cabot et vieux divan compris). Bienvenue sur Planète Lili, là où bonne humeur se conjugue avec bonheur de lire.

À propos des auteures :

gr_DESP1029Geneviève Després est diplômée en design industriel, Geneviève Després a œuvré comme illustratrice dans divers domaines. Elle a vécu à  Paris et en Italie, où, elle a été inspirée par le style illustratif européen, elle a exploré différentes techniques artistiques. Depuis son retour au Québec, elle illustre des albums jeunesse. mo_MORE1098

Nicole Moreau est bibliothécaire de profession, elle n’a pourtant ni l’air aigri ni chignon. Habitant à deux pas de la Petite Italie, elle dit à qui veut l’entendre que les tiramisus sont excellents pour la santé. Planète Lili est son premier roman aux Éditions de la Bagnole.

 

Titre : Planète Lili
Auteures: Nicole Moreau, Geneviève Després
Éditeur : Les éditions de la Bagnole
Date de parution : 2015

Pour vous le procurer

Publicités

Mets et Merveilles

mets-merveillesMaryse Condé nous avait beaucoup émue avec son livre Victoire, les Saveurs et les mots ou elle raconte sa grand-mère, illettrée, qui, ne sachant pas nommer les plats était pourtant la meilleure cuisinière en Guadeloupe.

Ici, elle nous propose de voyager à travers les mots et les mets et se questionne sur l’importance de la cuisine dans sa vie et dans son œuvre littéraire. Elle se présente : gourmande des mots, des hommes et des mets. Une balade pleine d’émotions à travers ses jours heureux dans son ile natale, envoutée par les effluves d’épices, puis à travers le monde ou invitée en tant qu’Auteure elle ne peut se priver d’une visite au marché local pour découvrir l’âme d’un peuple.

Un extrait pour donner la couleur

« La nourriture du Festival était grasse et lourde. Elle consistait surtout en colombo de cabri et en jerk pork, épasisses tranches de porc fumé, uniformément accompagnées de riz. Aussi, nous avions pris l’habitude de prendre nos repas à Treasure Beach, qui était un assez joli village de pêcheurs. La au moins, le poisson était frais » (p. 212)

carte_postale

 

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)

« Lorsque je reçois des invités pour la première fois, en disposant les mets sur la table, je hasarde une plaisanterie, toujours la même : “Vous allez aimer ! Je ne suis pas sûre d’être une bonne romancière mais je suis certaine d’être une cuisinière hors pair.” Personne ne rit jamais. C’est que dans leur for intérieur mes convives sont choqués : comment a-t-elle eu l’audace de rapprocher littérature et cuisine ? Le récit de mon crime de lèse-majesté est l’objet de ce livre. »

 À propos de l’auteure: Maryse-Condè_784x0

Née à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, Maryse Condé est l’auteur d’une oeuvre considérable et maintes fois primée : Ségou, La vie scélérate, Traversée de la mangrove, Moi, Tituba, sorcière noire de Salem, Les Belles Ténébreuses, En attendant la montée des eaux… Après avoir longtemps enseigné à l’université de Columbia, elle se partage aujourd’hui entre Paris et Gordes

Titre : Mets et Merveilles
Auteur : Maryse Condé
Éditeur : JC Lattès
Date de parution : 2015

Pour vous le procurer

Meurtres et autres sucreries

Un polar à l’humour noir décapant et délectable

r_2200_sJournaliste, acteur, chansonnier et star de la télé brésilienne, Jô Soares manie l’humour noir, confirmant, sans l’ombre d’un doute, que la gourmandise est vraiment un péché « mortel ».

En 1938, un tueur en série sévit dans les rues chaudes de Rio. Huit femmes corpulentes sont enlevées, gavées de pâtisseries, jusqu’à l’étouffement. Je ne dévoile aucun secret, car c’est ainsi que débute ce polar, plein d’humour… En effet, dès le début, on apprend que l’assassin croque-mort part à la chasse aux grosses par pure vengeance de sa mère qui, elle-même obèse, lui a interdit formellement de devenir gros.

L’obésité ne se formalisant ni du statut social, ni de l’âge de la personne, ses victimes sont choisies sans autre lien évident que leur extrême embonpoint. Une prostituée polonaise, une nonne trop gourmande, une cantatrice allemande de passage seront gavées de leur dernier repas. C’est ainsi qu’une tartelette à la crème ou une suave mousse au chocolat deviendront arme du crime.

Pour résoudre cette énigme loufoque, le commissaire Noronha, s’adjoindra un ex-policier portugais, devenu maître-pâtissier dont « la passion pour la gastronomie se manifestait dans sa circonférence », précisera l’auteur. On se surprend à sourire et même à rire en suivant le tueur dans ses guet-apens pour attirer les candidates idéales.

Outre le fait que ce polar est un guide pour circuler simplement dans la ville de Rio, il est également un livre de recettes de la cuisine portugaise, qu’on a le plaisir de découvrir en compagnie de l’ex-policier-pâtissier. Chaque crime devient prétexte à nous faire saliver.  … Les commentaires à la radio sont entrecoupés de publicités de l’époque, qui souvent nous font éclater de rire !

Inutile de se creuser la tête pour dénouer l’intrigue, voici un polar truculent, teinté d’humour subtil qui appelle à la détente. Un polar qui nous fait sourire, forte recommandation … Mais au fait, ce polar serait-il politiquement incorrect !?!

Un extrait pour donner la couleur :

« Tout en versant et versant encore, Charon déclame la recette de sa mère comme si c’étaient des vers de Camoès, le grand poète de la renaissance portugaise :
Faire fondre le chocolat au bain-marie,
Tout en y ajoutant petit à petit le beurre.
Puis versez le lait bien chaud
Et, cesser de tourner le sucre.
Séparez le blanc et le jaune des œufs
Et battez les blancs en neige. incorporez-les au mélange.
Puis les feuilles de gélatine que vous aurez dissoutes dans l’eau froide… »

les-yeux-plus-grands-que-le-ventre

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)

Rio de Janeiro, peu avant la Seconde Guerre mondiale. Un tueur sec et décharné ne s’attaque qu’aux femmes grosses, très grosses… Son appât ? D’inoffensives et délicieuses pâtisseries …

À propos de l’auteur 701_jo

Né à Rio de Janeiro, Jô Soares est l’un des auteurs les plus appréciés du public brésilien par ses activités multiples : cinéma, radio, théâtre et presse. Il est l’auteur de best-sellers internationaux publiés dans une douzaine de pays.

 

Titre : Meurtres et autres
Auteur : Jô SOARES
Éditeur : Hurtubise, 2013
Titre : Les yeux plus grands que le ventre
Éditeur : Gallimard, Folio policier, 2014
Traduit du portugais par François Rosso

Pour vous le procurer