Faire campagne

Joies et désillusions du renouveau agricole au Québec

La bédéreportage Faire campagne est un de ces ouvrages pertinents sur la réalité du milieu agricole québécois parus depuis les trois dernières années, avec le livre La ferme impossible de Dominic Lamontage (que de bon sens !) et le film La ferme et son état de Marc Séguin.

Dans Faire campagne, Rémy Bourdillon mène l’enquête pour nous amener à mieux comprendre les différents acteurs et actrices qui participent au renouveau du monde rural du Québec et tout n’est pas noir ou blanc.

Les témoignages recueillis nous éclairent sur la nécessité de faire bouger les lignes afin de permettre à une relève agricole de pratiquer une agriculture artisanale proche des consommateurs et soucieuse des enjeux climatiques.

Illustrant ouvrage ! saviez-vous que l’UPA est le seul syndicat habilité au Québec à représenter les intérêts des agriculteurs et agricultrices en culture biologique et en culture conventionnelle ? Ou ceux des artisan.e.s maraîcher.e.s et les grosses industries agro-alimentaires ?
Ne sommes-nous pas devant un non-sens tellement les enjeux, les valeurs et les intérêts des deux modes de production  divergent ?
Ou encore, que penser du fait qu’il soit encore illégal d’élever plus de 100 poulets par an, alors qu’il y a une forte demande des consommateurs présentement pour des œufs et des poulets fermiers élevés au grand air et dans le souci du bien-être animal.

Toutefois, il ressort de ces portraits un point commun, une volonté collective dépassant celle des individualités, d’offrir aux Québécois et Québécoises des produits frais, sains et locaux.  Aussi, ces entrepreneur.e.s à la différence des grosses industries productivistes participent à l’essor d’un tourisme gourmand en créant du sens, un lien à la nature et au territoire à une époque où nos sociétés s’urbanisent de plus en plus. Ils et elles participent au développement économique et social du Québec tout en retenant sa jeunesse.

Un ouvrage à étudier et à partager à tous ceux et celles qui croient que chaque projet souhaitant offrir le meilleur du territoire tout en le préservant a sa place au Québec.

Vive les fermes artisanales, vive les poules libres !


Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)
Le monde rural est en plein essor au Québec. Une nouvelle génération d’agriculteurs tente de développer de meilleures manières de produire nos aliments. Grâce à ces jeunes familles qui délaissent la ville pour la campagne, nous voyons fleurir des fruits et légumes oubliés, des fromages locaux et des viandes et charcuteries diversifiées. Mais comment survivre dans un système taillé pour l’agriculture industrielle? Comment garder la foi malgré l’intransigeance des règles?

Ce projet de bédéreportage repose sur une enquête journalistique au long cours. Veillant à tendre le micro à tous les acteurs en présence, Rémy Bourdillon a suivi pendant un an le combat quotidien d’une dizaine d’agriculteurs aux prises avec le seul et unique syndicat en place, l’Union des producteurs agricoles. À travers ces femmes et ces hommes, cette bande dessinée fait la lumière sur une situation unique à l’échelle mondiale.

À propos de l’auteur:
Rémy Bourdillon est un journaliste indépendant qui vit à Pointe-Saint-Charles depuis 2013. Il s’intéresse aux questions environnementales, aux mobilisations citoyennes et à d’autres thèmes plus légers comme le voyage.

Titre : Faire campagne. Joies et désillusions du renouveau agricole au Québec
Auteurs : Rémy Bourdillon + Pierre-Yves Cezard
Éditeur : ATELIER 10 + La Pastèque
Date de parution : 2018

                                                                          Pour vous le procurer

Publicités

Le voleur de sandwichs

Le voleur de sandwichs Le voleur de sandwichs est un polar pour enfants.
Ce petit livre quant à moi s’adresse autant aux adultes, les illustrations sont magnifiques qu’aux plus petits.

On entre dans la tête de ce petit gars qui se fait dérober son sandwich tous les matins et qui part à la recherche de celui ou celle qui le prive de ce bonheur quotidien !

On retrouve plusieurs sujets comme l’amitié, le rapport aux adultes, l’école, le quotidien dans une famille québécoise, le rapport à la nourriture et à la nutrition en plus d’être un livre plein plein d’humour !

Un livre coup de cœur à lire à vos enfants une journée à la fois pour les tenir en appétit ^^

Un extrait pour donner la couleur

Le Sandwich au jambon de ma mère, je l’aurais reconnu entre mille, parce qu’elle utilise un pain spécial à la farine d’épeautre, qu’elle va chercher dans une boulangerie secrète tenue par des moines kung-fu

tumblr_n8r1lmKqdG1sw4ncpo1_1280

 

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture):
Marin s’est fait voler son sandwich, celui du lundi au jambon-cheddar-laitue, son préféré ! Quel malfaisant a pu commettre un acte aussi cruel ? Le mardi, c’est le jour de son deuxième sandwich préféré : celui au thon que sa mère prépare avec sa fameuse mayonnaise et des tomates séchées. Pour ne pas mourir de faim, Marin décide de tendre un piège au voleur…

À propos des auteurs: 522954-patrick-doyon
Depuis la fin de son baccalauréat en design graphique en 2005, Patrick Doyon travaille comme illustrateur et réalisateur de films d’animation. Son court-métrage Dimanche, produit par l’Office national du film du Canada, a recueilli les honneurs sur le circuit international et une nomination pour l’Oscar ® du meilleur court métrage d’animation en 2012, en plus de remporter le Jutra dans cette catégorie. Ses illustrations pour divers magazines ont remporté de nombreux prix.

imageAndré Marois est né à Créteil, en France, en 1959.   Il émigre à Montréal en 1992 avec ses deux enfants, pour travailler comme concepteur-rédacteur pigiste indépendant. Depuis 1999, il publie des romans noirs pour les adultes, des romans policiers pour les enfants et des nouvelles pour tirer sur tout ce qui bouge…

 

 

Titre: Le voleur de sandwichs
Auteurs: Patrick Doyon et André Marois
Éditeur: La Pastèque
Année: 2015                                                 Pour vous le procurer