Le discours amoureux des épices

Le monde envoûtant des parfums et des couleurs

Auteure de nombreux livres célébrant la cuisine du Maroc, dont Douceurs du Ramadan et le Meilleur de la Cuisine marocaine, Fatéma Hal, est cheffe propriétaire du restaurant Mansouria, situé à Paris.

Voici une façon efficace de diffuser l’information sur sa culture et sur la place prépondérante occupée par les épices. Sous le couvert d’une intrigue, à mon avis sans grand intérêt, en compagnie d’un amoureux évanescent, elle sillonne une route des épices et nous initie à leur utilisation harmonieuse ainsi qu’à leur surprenant parcours à travers les siècles. La Marocaine présente l’impériale Ras-El Hanout, composée de 27 épices, et nous fait informe sur l’intrigante Maajouna, cette confiture illicite composée de poudre d’amandes, de noix et de jus de haschisch formée en petites boules qu’on glisse dans les théières…

Et voilà que la table est mise pour la suite dans ce mystérieux monde arabe, le monde envoûtant des parfums et des couleurs.

 

Un extrait pour donner la couleur

« Si les habitants de Casablanca aiment manger marocain chez eux, à l’extérieur ils préfèrent la cuisine japonaise, française, italienne … je ne comprends pas comment on peut encourager le tourisme et faire découvrir notre culture sans mettre en valeur notre gastronomie. » (120)

(N’est-ce pas cette même réflexion applicable à notre cuisine québécoise dont l’offre touristique se concrétise en poutine ou pâté chinois.)

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)
Zahra, célèbre restauratrice, vient de terminer sa conférence sur les épices lorsqu’elle est abordée par un homme élégant et distingué. Se présentant comme Claude Freeman, homme d’affaires, il lui fait une demande étonnante : créer pour sa femme une composition d’épices unique. « Votre prix sera le mien », ajoute-t-il. Troublée, elle accepte. En Hollande, au Maroc, ils iront à la découverte du macis, du safran, du carvi, de la nigelle, de la gomme arabique… Qui est le véritable Freeman, pourquoi tant d’ombre sur sa vie, quel secret dissimule-t-il ? Le discours amoureux des épices nous entraîne par cette histoire chargée de mystères.

À propos de l’auteure :
Fatéma Hal, ethnologue, propriétaire du restaurant Le Mansouria, est célébrée dans le monde entier pour ses conférences sur la cuisine – l’un des derniers liens qui reste à l’humanité – ainsi que sur les épices, leur utilisation, l’histoire de leurs origines et des conflits qu’elles ont générés à l’époque où certaines se vendaient à prix d’or. Auteure de nombreux ouvrages, elle signe son premier roman

 

Titre : Le discours amoureux des épices 
Auteure : Fatéma Hal 
Éditeur : Zellige
Date de parution : 2018

Publicités