Dîner avec Edward

Histoire d’une amitié inattendue

Le secret est de traiter la famille comme des invités et les invités comme de la famille.

Découvrir un univers fabuleux – ou fabuleux prend tout son sens.

Un livre plein de recettes de vie, de suaves saveurs et de notes de vie amoureuse… Quelle lecture de fin d’été caniculaire (ce qui fut ma période de lecture), ou de début d’autre saison… Au choix!  Ce vieil homme qui vit sur Roosevelt Island, cette enclave de bonheur et de gourmandise, désemparée par la mort de son épouse de plus de 50 ans de vie commune, retrouve le goût à la vie en accueillant chaque semaine une amie qui se désagrège au rythme d’une fin de couple désarmante. Vous aurez compris que chaque rencontre, empreinte de souvenirs de bonheur, se fera autour de plats savoureux. Inutile d’attendre les moments de grande nostalgie pour lire ce roman empreint des bonnes choses de la vie, finalement !!

Un extrait pour donner la couleur 

Je cuisinai toute cette fin d’été et continuai à l’automne. Mes doigts étaient violets à force de peler les betteraves que je transformais en bortch froid. Je hachais les concombres et les tomates anciennes achetées au marché fermier pour faire du gaspacho. Quand l’atmosphère se rafraîchit, je préparais des ragoûts de lentilles du Puy qui embaumaient le thym frais et je les servais avec des merguez grillées, de la baguette croustillante et un malbec argentin généreux. Je mettais à braiser le poulet, je préparais le quatre-quarts de ma mère avec de la crème aigre et des zestes de citron, et j’étalais la pâte gorgée de beurre entre deux feuilles de papier sulfurisé pour reproduire les tartes aux fruits d’Edward. (117)


Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)
Afin d’apaiser l’inquiétude d’une amie installée loin de New York, Isabel accepte de dîner avec  Edward, dévasté par la récente disparition de son épouse. Journaliste, la quarantaine, Isabel traverse une crise elle aussi : le naufrage de son mariage. Mais ce qu’elle ignore, c’est qu’Edward possède d’époustouflants talents de cuisinier et une solide philosophie de l’existence. Pour son hôte, Edward repasse derrière les fourneaux. Leurs rendez-vous réguliers seront l’occasion de reprendre goût à la vie, et foi dans les bienfaits d’un verre de martini ! Jalonné de préceptes de savoir-vivre, un petit précis d’optimisme et de gourmandise, un magnifique texte sur le pouvoir de résilience, l’importance de la lenteur et la force de l’amitié

À propos de l’auteure :
Née à Toronto, Isabel Vincent a fait sa carrière de reporter à New York, écrivant pour des magazines aussi prestigieux que le New York Times Magazine, le New Yorker, le Times et le New York Post.

Titre : Dîner avec Edward
Auteure : Isabel Vincent
Éditeur : Presses de la Cité
Date de parution : 2018
Traduction de l’anglais par Anouk Neuhoff

Pour vous le procurer

Publicités

La surprise du chef

CVT_La-Surprise-Du-Chef_9103Également connu par ce livre choc, Kitchen Confidentiel, qui présente les aspects les plus négatifs du monde culinaire. Ceux qui l’ont lu savent qu’on ne va jamais chez le poissonnier le mardi … en espérant ne pas me faire d’ennemis chez les poissonniers.

Le jeune Tommy Pagano, sous-chef dans un restaurant de poissons à New York, n’a qu’un rêve : devenir un grand chef ! Les personnages qui gravitent autour de Tommy sont tous, un peu des bandits, chacun à leur façon : son oncle obèse, Sally – qui bosse pour une famille mafieuse de NY; le propriétaire du resto, un dentiste crapule reconverti dans le monde la cuisine; Michael, le chef totalement névrosé, héroïnomane évidemment – comme s’il en fallait toujours un en cuisine ! Finalement, tous ces personnages sans scrupule, ont un rapport très tendu avec les mafieux !

On saisit rapidement le niveau d’humour, le 2e degré qui allège ce polar aux intrigues assez retors… et dans le fond… n’est-ce pas ce qui caractérise Bourdain… ce savant mélange d’humour et d’action ! Divertissant !

Un extrait pour donner la couleur

On a discuté du menu, des trucs comme ça. Lui n’a pas arrêté de râler à cause de son couteau personnel. Il paraît que c’est fabriqué sur commande au Japon, que ça coûte un million de dollars, qu’il a été fait d’après les mensurations exactes de sa main. Toujours est-il qu’il rouspète qu’on le lui ait bousillé. L’autre jour, il s’aperçoit que son couteau a été comme martelé, ébréché de partout, la lame tordue. Comme si quelqu’un avait essayé de cisailler des barbelés avec.

0e41d08769482f1de22751f18a32a891_large

 

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture)

La Surprise du chef est le premier roman d’Anthony Bourdain qui fut restaurateur à New York, après avoir été plongeur dans un restaurant de poissons en Gironde, puis à Tokyo et à Paris. Il a depuis écrit un best-seller sur tous les secrets des restaurants américains que certains disent plus proches de Quentin Tarantino que des chefs plus conventionnels. Ce roman raconte l’histoire des relations d’un chef et de membres de la mafia qui s’intéressent d’un peu trop près à la vie du restaurant.

À propos de l’auteur: bourdain-540ac89621a493e2687d239e1a4f0ac2a8b4ea17-s800-c15

Né en 1956, Anthony Bourdain est un passionné de cuisine. Il a travaillé dans plusieurs restaurants new-yorkais. Aujourd’hui, il s’est éloigné des fourneaux et anime l’émission Anthony Bourdain : No reservation.

Titre : La Surprise du chef
Auteur : Anthony Bourdain
Éditeur : Folio Policier
Date de parution : 2002
Traduction de l’américain par Hugues de Giorgis

Pour vous le procurer