Le Plongeur

Ode à Loto-Québec qui envahit tous les recoins du Québec de machines vidéo poker !!!

le-plongeur569 pages dans le redoutable monde de la cuisine, comme l’a si bien situé René Homier-Roy.
Un roman d’observation urbaine qui ouvre la porte sur cet univers, dans lequel on pénètre discrètement, par la porte arrière, celle réservée aux plongeurs et autres employés. Un roman qui sent la friture et la fumée de cigarette où une toque détrempée de sueur, une chemise souillée de jus de poisson devient une obsession. Page après page, on suit l’étudiant en graphisme qui, pour satisfaire son addiction au jeu, évolue dans ce monde de la restauration ou cuisinier, barmaids et busboys passent à la vitesse de l’éclair. Entouré « de bonnes personnes », comme il aime les nommer, l’aide-cuisinier Bébert, son cousin trifluvien Malik qui tentent de lui rendre la vie simplement vivable et surtout d’étouffer cette obsession pour les machines de vidéo poker qui sont placées dans tous ces bars de coins de rue. Son quotidien ne m’a jamais paru aussi révélateur de l’emprise de cette Société d’état qui s’enrichit au détriment des malades du jeu compulsif. Une réflexion s’impose et l’auteur ouvre la porte !

coup-de-feu

Un extrait pour donner la couleur

Bébert a débité à toute vitesse ce que j’avais à faire. Il a lancé sur une des tables en stainless une dizaine de sacs d’épinards. Je devais les trier et les équeuter. Il est retourné dans le walk-in pour rapporter deux cartons cirés qu’il a jetés au pied de l’évier.
Je devais choisir une vingtaine de laitue romaine, le double pour la laitue frisée, les effeuiller, les laver dans l’eau glaciale, les assécher avec une essoreuse encombrante qu’il fallait que je coince contre moi pour l’utiliser. (p. 67)

loto-quebec

Quelques notes de l’éditeur (4 e de couverture) :
Montréal, hiver 2002. Le narrateur n’a pas vingt ans. Il aime Lovecraft, le métal, les comic books et la science-fiction. Étudiant en graphisme, il dessine depuis toujours et veut devenir bédéiste et illustrateur. Mais depuis des mois, il évite ses amis, ment, s’endette, aspiré dans une spirale qui menace d’engouffrer sa vie entière : c’est un joueur. Il joue aux loteries vidéo et tout son argent y passe. Il se retrouve à bout de ressources, isolé, sans appartement. C’est à ce moment qu’il devient plongeur au restaurant La Trattoria, où il se liera d’amitié avec Bébert, un cuisinier expérimenté, ogre infatigable au bagou de rappeur, encore jeune mais déjà usé par l’alcool et le speed.

stephane-larueÀ propos de l’auteur :
Né à Longueuil en 1983, Stéphane Larue doit ressembler peut-être à son protagoniste étudiant
en graphisme.

Titre : Le Plongeur
Auteur : Stéphane Larue
Éditeur : Le Quartanier
Date de parution : octobre 2016

Pour vous le procurer

Publicités

Mille-failles

Petites recettes pour se sentir dans son assiette !

Mille-FaillesDrôle d’idée que de rassembler des brèves chroniques, dans cette présentation si collée à la réalité des livres de cuisine et dont chacune est présentée comme si elle était une recette. Ce livre de la cuisine de la vie utilise les paramètres connus des cuisiniers, soit Entrées, Plats et Desserts, de même que la liste des ingrédients, le type de plat et le degré de difficulté.

Qu’à cela ne tienne, elles deviennent des recettes de vie, parfois rafraîchissantes, parfois caustiques mais toujours avec un humour qui entraîne à la réflexion sur cette vie qu’on mène avec frénésie, sans trop se soucier de la suite des choses.

Tout à fait réussi ce pastiche culinaire qui utilise le vocabulaire de la table avec un souci du détail exceptionnel. Et, quelle couverture moderne comme si on devait escalader la vie pour l’apprécier; d’ailleurs, quelques illustrations du même type se retrouvent à l’intérieur du livre, évidemment à l’instar de tout livre de recettes qui appelle la mise en place et la photo du styliste.

Un extrait pour donner la couleur :

Voici quelques titres de chapitres-recettes qui, si provocateurs soient-ils, nous font apprécier l’humour quelque peu retors de cet auteur-acteur.

 Les Entrées : Sache-ami, Pot-à-je, ou Soupe à l’union

Les Plats de résistance : L’Arrêt au leurre noir, Boulet sauce égo-douce, Chair à soucis

Les Desserts : Pain d’Hospice, Embûche de Noël, Chausson aux hommes

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture) :

François Carré rassemble de courtes chroniques humoristiques autour du thème de la gastronomie pour mieux aborder celui des rapports sociaux. (…) Face au constat accablant du narcissisme et de l’animosité généralisée, l’auteur propose des recettes rafraîchissantes permettant de mieux vivre.

À propos de l’auteur :

Ce Français, François Carré est auteur, metteur en scène et interprète et vit à New York depuis une dizaine d’années.

 

Titre : Mille-failles
Auteur : François CARRÉ
Éditeur : Denoël
Date de parution : janvier 2015

Pour vous le procurer