Le maître de cave

Une double saga familiale qui commence en 1729 où deux familles à travers huit générations, les Ruinart et les Verzenay, viticulteurs et riches notables champenois unissent leur destinée.
La Grande histoire : l’horreur des grandes guerres, les maladies infectieuses, les intrigues amoureuses et la Petite histoire : celle de ces célèbres bulles et de son terroir si particulier, origine de ce prestigieux Vin de Champagne. Une fresque savoureuse !

Un extrait pour donner la couleur:

Depuis la fin des années 1880, la période n’est pas favorable : l’ennemi mortel de la vigne, le phylloxera, ce petit pou jaunâtre quasiment invisible s’est attaqué aux vignobles champenois. On le pensait pourtant à l’abri ce vignoble, si bien soigné, si bien entretenu ! Chef de cave, Rémy III sait ce que ce fléau représente non seulement pour le vignoble, mais aussi pour les Maisons, les petits producteurs et plus généralement pour les vignerons. Il se considère comme tel. C’est un drame matériel et moral. (p.182)


Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture) :
1729, Nicolas Ruinart, propriétaire d’une prospère maison de drap, abandonne définitivement son  commerce pour se lancer dans le « vin de bulles », qui coule à flots dans l’entourage du roi à Versailles. La première maison de champagne est née…
Alors que tout les sépare, les Ruinart, riches notables champenois, et les Verzenay, hommes de la terre et de la vigne, vont unir leurs destins pour la gloire d’un des plus prestigieux savoir-faire français. À travers le parcours croisé de ces deux familles – chefs de Maison et maîtres de cave héréditaires –, ce sont presque deux siècles de vie champenoise qui sont brossés, du début du XVIIIe siècle à la fin de la Grande Guerre, dans cette fresque qui mêle personnages fictifs et réels.

À propos de l’auteur :
Reconnu comme l’un des principaux historiens militaires français, Patrick de Gmeline a écrit une quarantaine de livres et reçu de nombreux prix littéraires, dont deux décernés par l’Académie française. Il a également signé Ruinart, la plus ancienne maison de Champagne (Stock, 1994). En 2015, paraît son premier roman aux Presses de la Cité, Le Maître de cave, inspiré de l’histoire de la maison Ruinart.

Titre : Le Maître de cave
Auteur : Patrick de Gmeline
Éditeur : Pocket
Date de parution : 2015 – Pocket 2017

Publicités

La dynastie des Chevallier

 Les petits plaisirs se démocratisent !

L’auteure, Emmanuelle Friedmann est historienne et se passionne pour l’histoire sociale, dont la saga d’une famille de chocolatiers, Les Chevallier à la fin du 19e siècle menant à la naissance d’un produit, le chocolat.

Apprenti chez un apothicaire, Victor, le premier de la dynastie expérimente des médicaments à partir de la fève de cacao, utilisée que pour ses vertus thérapeutiques. En secret, il apprécie le goût suave de cette fève. Afin de partager son plaisir, il entreprend la fabrication de petites plaquettes de morceaux détachables – ça vous dit quelques chose n’est-ce pas !! Pour satisfaire à la demande, il décide de construire une fabrique de chocolat. Et tout autour, il créé une cité ouvrière permettant aux familles de vivre décemment en mettant à leur disposition des maisons individuelles à bas prix. Puis il installe une école gratuite et obligatoire jusqu’à l’âge de 12 ans.
Même si les personnages de la famille Chevallier sont un produit de l’imaginaire de l’auteure, ils nous permettent de vivre l’ensemble des événements marquants de ce siècle, notamment la Révolution industrielle, le développement du chemin de fer, l’apparition de l’automobile, l’exposition universelle de Paris en 1900. On traverse la première grande guerre menant à la mobilisation de tous les hommes remplacés par les femmes comme ouvrières à la Chocolaterie. On assiste également à la naissance de la publicité et en finale, le krack boursier alors que l’expansion de l’entreprise commence  à prendre forme en 1929, du côté de l’Amérique.

chocolat_lindt_1889

Non seulement l’auteure nous raconte les débuts de l’industrialisation du chocolat, mais également les innovations pour déguster le cacao… D’ailleurs en exergue, on y trouve quelques recettes dont La pintade au cacao que je me promets bien d’essayer.

Un extrait pour donner la couleur :

Un matin, alors que le petit déjeuner était servi dans la salle à manger, Jackie, troublé par la vue de Madeleine qui venait de lui apporter son bol de lait chaud, laissa tomber un morceau de chocolat dans le fond de son bol.
Le temps qu’il attrape sa cuillère pour le récupérer, le chocolat avait partiellement fondu. Il saisit le morceau de chocolat et l’étala sur une tranche de pain qui était dans son assiette. Louis qui n’avait rien vu du manège de son fils, eut soudain les narines chatouillées par un parfum de chocolat. «Grand-père, c’est délicieux le chocolat tartiné. Goûtez! Il faut que nous en fabriquions ! » (p. 116)

N-2174-befrImg1

Quelques notes de l’éditeur (4e de couverture) :

Rythmée par les innovations des pionniers du chocolat. De la Commune au krach boursier de 1929, une saga familiale gourmande, trépidante, pleine de passions et de déchirements, portée par le souffle de la grande Histoire

À propos de l’auteur : FRIEDMANN Emmanuelle

Titulaire d’un diplôme en histoire économique et sociale, Emmanuelle Friedmann est journaliste et auteure de plusieurs livres. Elle réside à Paris.

 

Titre : La dynastie des Chevallier
Auteur : Emmanuelle FRIEDMANN
Éditeur : Calmann-Lévy
Date de parution : 2013

Pour vous le procurer